Le community manager peut-il analyser les performances de ces posts ?

Le community management est l’art de gérer et d’animer les comptes professionnels d’une entreprise ou d’une organisation. Le principal objectif poursuivi par cette activité est de donner à l’entreprise ou à la marque une très grande visibilité sur le net. Ainsi, dans l’exercice de ses fonctions, le community manager procède à la publication de plusieurs contenus afin de capter l’attention de ses cibles. La question qui se pose souvent est de savoir si celui-ci est capable de faire une analyse sur les performances de ces différents posts qu’il émet sur la toile.

Le métier du community manager

Le community manager est le principal acteur qui est garant de l’image ou de la notoriété d’une entreprise sur le web. Il est chargé de développer une communauté, de l’alimenter en informations et de susciter des échanges constructifs au sein de cette communauté. Il joue un rôle de veilleur, de modérateur et de protecteur pour que son entreprise soit toujours bien vue par sa communauté. Il est le seul responsable du dispositif web de l’entreprise.

Afin de toujours garder son public plus près de lui, le community manager fait usage de plusieurs techniques pour créer la discussion autour des sujets qu’il juge nécessaires pour la croissance de son entreprise. Il fait, notamment, la publication des images virales transmettant une idée particulière, la publication des statuts, la promotion du contenu internet, etc.

Cependant, le rôle du community manager ne s’arrête pas seulement là. Ce dernier doit être capable d’utiliser les moyens adéquats afin de bien analyser les performances qui découlent de ses publications. Cette analyse de performances relève également des fonctions d’un bon community manager.

Les outils d’analyse de performance des posts

Le community manager peut procéder à l’analyse des performances de ses posts à l’aide de plusieurs instruments. Il est question des KPI qui sont des indicateurs permettant de mesurer la performance des activités menées sur le web. Ainsi, le community manager doit maîtriser ces outils pour pouvoir surveiller le remplissage de ses objectifs en temps réel.

La performance du KPI est jugée sur deux facteurs : il s’agit d’abord de la collecte de données et ensuite de leur interprétation. Il revient donc au community manager de se doter des capacités nécessaires pouvant lui permettre de lire à travers ces outils.

Parlant de KPI, il faut dire qu’il en existe plusieurs qui diffèrent par leurs rôles spécifiques. Comme exemple d’indicateur de performance, on peut citer : le nombre de followers sur les réseaux sociaux, le nombre d’interactions, le nombre d’impressions et la portée, le nombre de clics, le trafic sur le site, le nombre de conversions et le taux de conversion, etc.

Ainsi, pour savoir si ses posts suscitent ou non l’intérêt de ses abonnées, le community manager peut décider de suivre et d’analyser le KPI du nombre d’interactions. Il peut également décider de se focaliser sur le KPI du nombre d’impressions afin de connaître réellement le nombre de fois où sa publicité s’affiche sur l’écran de ses cibles. Enfin, l’analyse du KPI du nombre de clics lui permettra de savoir si ses publications sont performantes ou non.

En somme, il faut dire que le community manager possède un champ d’action bien large. Au-delà du simple fait de publier des contenus, il doit pouvoir analyser et interpréter les différentes données qui ressortent de ses actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top